Entreprises

Articles de presse sur les entreprises familiales

03 mai 2021

Entreprises familiales : comment attirer des talents externes ?

55 % des 500 plus grandes entreprises familiales mondiales ont un dirigeant externe à la famille, selon une étude Global Family Index 2019 menée par EY. L’époque à laquelle le patrimoine génétique constituait un laissez-passer pour accéder aux postes de direction est révolue. Le recrutement de managers externes est devenu une condition indissociable de la réussite des entreprises familiales. Encore faut-il savoir les attirer et les retenir. Comment trouver des candidats à la fois expérimentés et qualifiés, capables de comprendre la vision et les valeurs de la famille ? C’est un grand défi des entreprises familiales multigénérationnelles !

Retrouvez l’intégralité de l’article publié à ce sujet dans les Echos

Entreprises familiales : les étapes de la transmission

La première édition de l’Observatoire National de l’Entrepreneuriat Familial révèle que près de 89 % des entreprises sondées n’avaient pas de plan de transmission ou de succession formalisé en 2019. Cette étude réalisée par Opinion Way pour la Chaire Entrepreneuriat Familial & Société en partenariat avec le FBN France montre que l’un des leviers de la transmission est la bonne entente entre les actionnaires familiaux et le successeur et que le passage de témoin est une période charnière pour la pérennité de l’entreprise et son développement. Ainsi, réfléchir et préparer la transmission se fait en trois étapes :

  • Formaliser son plan de transmission 
  • Structurer et professionnaliser sa gouvernance 
  • Préparer la nouvelle génération

Retrouvez l’intégralité de l’article publié à ce sujet dans les Echos

Entreprises familiales : transmission et émotions

La plupart des entreprises familiales françaises et internationales ne réussissent pas à franchir la barre de la deuxième génération, alors même qu’elles souhaitent traverser les décennies et rester en famille.

Quelles sont les clés de la réussite pour assurer la transmission du témoin d’une entreprise familiale ? Une bonne santé financière ? Un bon management ? Pas seulement. Les émotions du successeur, comme celles du cédant, jouent une part considérable dans la succession mais elles sont souvent difficiles à appréhender car très ambivalentes.

En s’appuyant sur l’analyse de 20 études de cas d’entreprises familiales françaises opérant dans des secteurs d’activité très variés, les travaux de la Chaire Entrepreneuriat Familial & Société d’Audencia mettent en évidence la vaste palette d’émotions des successeurs engagés dans un processus de transmission du pouvoir de direction.

Lire la suite de l’article publié dans The conversation

 


Vous aimerez aussi

Catégories
Entreprises Business